Des problèmes urinaires (incontinence urinaire - IU) et sexuels (dysfonction érectile - DE) font souvent suite à une intervention de prostatectomie radicale, toutefois ces conséquences ne sont pas forcément définitives. Une équipe de chercheurs finlandais a analysé les données de plusieurs milliers de patients en s’intéressant à la possibilité d’une récupération fonctionnelle tardive (à 12 et 36 mois) aussi bien au niveau de l’IU que de la DE.
Chez les patients (n = 974) présentant une IU (≥1 pad/24h) à 1 an, la chance de retrouver la continence après prostatectomie radicale était de 38,6 % après 24 mois et 49,7 % après 36 mois montrant donc une amélioration.
Chez les patients (n = 1115) présentant une DE  SCORE IIEF5 : < 18 à 1 an, même constat de progression.  En effet, le taux était de 30,8% à 24 mois et 36,5 % à 36 mois après chirurgie. Ainsi les chercheurs ont pu constater que jusqu’à 49,7 % des patients, soit près de la moitié, présentant une incontinence urinaire après prostatectomie radicale retrouvent leurs fonctions au cours des 24 mois. En poussant leurs investigations, les chercheurs ont mis en lumière que parmi les facteurs favorisants la récupération l’âge était le plus pertinent. Plus un patient est “jeune” plus il a de chance de récupérer correctement des suites de cette chirurgie.
Des résultats plutôt positif qui devraient, selon les chercheurs, être divulgués aux patients afin de les encourager.

Mandel P, Preisser F, Graefen M etal. High Chance of Late Recovery of Urinary and Erectile Function Beyond 12 Months After Radical Prostatectomy. Eur Urol. 2017 Jun;71(6):848-50.