prostaphaneLes effets bénéfiques des crucifères et notamment du brocoli ont fait l’objet de multiples études dans la prévention et le traitement du cancer de la prostate. Toutefois, son principe actif le sulforaphane (SF) est instable et se dégrade rapidement. C’est là que réside la nouveauté puisque des chercheurs du Centre de recherche en santé et nutrition, Nutrinov, ont réussi, grâce à un procédé novateur d’encapsulation, à l’extraire et à le stabiliser dans un complément alimentaire : le Prostaphane®. Les effets de ce produit ont fait l’objet d’une étude clinique, multicentrique randomisée chez les patients masculins en récidive biologique après prostatectomie totale. Pilotée par le Dr Cipolla, elle a démontré l’intérêt d’un traitement quotidien au Prostaphane® pour retarder le recours à l’hormonothérapie dans ce type de cas. L’étude a été réalisée en double aveugle, pendant 8 mois, auprès de 78 patients âgés de 69 ans (± 6 ans), dont 38 dans le groupe traité avec du sulforaphane (SF) et 40 dans le groupe placebo. Le traitement comprenait l’administration orale de 60 mg de SF libre et stabilisé au quotidien pendant 6 mois, suivie de 2 mois sans traitement. Les résultats montrent une réduction significative de la courbe d’évolution du taux de PSA de 43% versus placebo. Après 6 mois de traitement, les chercheurs ont pu constater que la moyenne des taux de PSA est significativement plus basse dans le groupe SF. Ainsi, l’étude montre que le Prostaphane® est efficace dès 3 mois et perdure 2 mois après l’arrêt du traitement. Le fait qu’il soit plutôt “bien toléré” et qu’il puisse retarder le recours à l’hormonothérapie en fait une alternative intéressante dans le traitement des patients ayant subi une ablation de la prostate et présentant une “récidive biologique”.

Bernard G. Cipolla et al. Effect of Sulforaphane in Men with Biochemical Recurrence after Radical Prostatectomy. Journal Cancer Prevention Research May, 12, 2015.